Comme les année précédentes (ici ou encore ), je vous fait le coup du « top ». C’est triste comme un marronnier de presse, prévisible comme un « à l’année prochaine » fin décembre au boulot… bref, c’est misérable. Mais bon, vu le contenu ajouté régulièrement sur ce blog, ne boudez pas votre plaisir quand j’écris quelque chose ! Sinon, je suis super à la bourre pour publier cet article mais, comme on est le 31, on va dire que c’est comme les vœux et que j’ai encore le temps, hein…

Lire la suite