Minecraft : un succès amplement mérité ?

Véritable phénomène outre-Atlantique et dans le monde entier, Minecraft était pour moi une sorte d'OVNI (Objet Vidéoludique Non-Identifié). J'avais lu quelques lignes à son sujet, je savais que ça avait un énorme succès, mais sans en savoir beaucoup plus. Pire, j'avais un a priori concernant ce succès, l'appréhension qu'il s'agisse d'une mode passagère, portée par quelques bobos en quête d'un nouveau produit un peu "différent" à porter aux nues. Bien mal m'en a pris.

Minecraft

Comme beaucoup d'autres Français, je suppose, j'ai véritablement découvert Minecraft lors de la publication de plusieurs Gaming Live à son propos sur Jeuxvidéo.com (par ici). Oui, moi aussi ça me fait tout drôle de me l'avouer. Quoi qu'on pense d'un site très grand public comme jv.com, ils ont le mérite de pouvoir ratisser très large en termes de jeux testés et de disposer de plusieurs bons professionnels. Les GL tiennent plus de la vulgarisation que de la vraie analyse de fond destinée aux gamers, mais au moins ils permettent de voir tourner les jeux, en live. Pis bon, personnellement Franck me fait rire. ^^

Bref, après avoir vu les quatre GL sur Minecraft, j'ai voulu en savoir plus. Comme la chaîne Youtube de TheFantasio974 avait été citée, j'ai été faire un petit tour. Ses tutos ont fini de me convaincre de sauter le pas. Je reviendrai en fin de billet sur la formidable communauté Minecraft, qu'elle soit américaine ou française. Pour le moment, laissez-moi vous présenter un peu le jeu.

Un jeu puissance 3

Présenter Minecraft n'est dans l'absolu pas si compliqué, même si la profondeur abyssale du jeu ne permet pas d'en appréhender toute la complexité au premier coup d'œil. Le concept : vous êtes lâché sans aucune forme de scénario ou de tutoriel dans une univers généré aléatoirement, entièrement composé de cubes. Lesdits cubes représentent les différentes couches de matières et les différents éléments de l'environnement : terre, pierre, arbres, etc. Cela impacte bien entendu l'aspect visuel de Minecraft, si remarquable avec son côté old school, fleurant bon le temps des consoles 8 bits. Mais ce côté "cubique" est également à la base même du gameplay : quand vous "récoltez" un cube de matière, vous pouvez dans la plupart des cas le reposer ailleurs, d'un simple clic de souris. La trame très grossière est là : dans Minecraft, vous passerez beaucoup de temps à ramasser des blocs pour les remettre ailleurs, construisant ainsi des murs, des planchers ou des plafonds sur des surfaces préalablement aplanies.

Minecraft
(Wallpaper Minecraft, auteur inconnu)

Si le jeu s'arrêtait là, ça serait un peu limité, j'en conviens. C'est d'ailleurs à peu près tout ce que propose la version d'essai gratuite, limitée à la simple construction. Ce qui fait vraiment tout le sel du jeu complet, c'est le mode Survie.

Le mode Survie

Lorsque vous lancez une nouvelle partie solo de Minecraft (MC) en version complète, le jeu génère pour vous une première partie de monde. Il s'agit de votre petit bout de continent/île, aucun autre joueur n'aura reçu les mêmes cartes que vous : environnements différents (enneigé, désertique, montagneux, forestier, etc.), morphologies différentes (vallées, collines, hauts pics, océans, lacs, etc.)... C'est l'un des aspects très intéressants de MC : vous ne jouerez jamais deux fois de suite sur la même "carte". De plus, lorsque vous sortez du premier périmètre généré initialement, le jeu recrée aléatoirement une nouvelle portion de territoire ! Plus vous avancerez, plus vous rencontrerez des environnements différents, vous laissant l'opportunité de tomber amoureux d'un endroit en particulier, où vous souhaiterez ériger une construction. Comme je sais que vous vous posez la question : oui, il y a une limite à la taille du monde généré : il s'agit "seulement" d'une surface égale à environ huit fois celle de notre Terre...

Vous arrivez donc dans un monde vierge, vous êtes seul et vous ne savez pas forcément ce qu'il faut faire. Mais il va falloir réagir rapidement, car le jeu gère le cycle jour/nuit et le temps passe très vite. Votre première nuit pourrait bien être assez frustrante si jamais vous ne passez pas votre journée initiale à récolter quelques ressources de base et à vous construire un abri de fortune. En effet, dès que l'obscurité remplace le jour, une foule de créatures toutes plus dangereuses les unes que les autres se mettent à rôder : zombies, squelettes, araignées géantes et Creepers (d'horribles bestioles qui se jettent sur vous puis explosent, emportant avec elles vos précieux points de vie et surtout les blocs environnants, y compris ceux de votre belle maison...). Notez que les morts-vivants prennent feu lorsque l'aube arrive, que les araignées vous laisseront en paix dans la journée et que tout ce petit monde est agressif dans les cavernes ou dans les galeries que vous creuserez tôt ou tard dans les profondeurs de la terre.

Minecraft
(Wallpaper Creeper par riyuzakisan)

Car c'est l'un des autres points forts de MC : vous pouvez créer de très nombreux objets en combinant les ressources collectées (le "craft" de "Minecraft" n'est pas là pour rien). Or, certaines ressources sont très rares et doivent être cherchées très profondément. Si vous révisez votre Seigneur des Anneaux, vous saurez ce qui attend ceux qui sont trop avides... dans Minecraft, il s'agira de grottes mal famées, de donjons ou de coulées de lave. C'est cependant à ce prix que vous pourrez par exemple vous équiper d'une pioche en diamant (beaucoup plus solide qu'une pioche en pierre ou même en métal). Vous pourrez construire des portes, illuminer le monde grâce à des torches, faire cuire de la viande ou même créer des circuits électriques complexes grâce à un minerai aux propriétés particulières, la Redstone. Je ne sais pas si vous pouvez entrevoir la somme énorme de possibilités, mais c'est proprement effarant. Sachez enfin que le système de craft est très bien vu, suivant une logique bien particulière de "patrons" reprenant la forme et la composition des objets que l'on veut créer, permettant aux plus intuitifs de découvrir d'eux-mêmes la plupart des recettes d'artisanat (le jeu n'offre aucune aide !). Les autres iront trouver des tutos sur le web, je vous donnerai de nombreux liens utiles en fin d'article.

Je suis obligé de passer sur de très nombreux détails, mais vous pouvez me croire sur parole lorsque je vous dit que la partie solo du jeu à elle seule vaut bien le prix demandé pour l'acheter ! Cependant, Minecraft prend toute son ampleur en multijoueurs, que je vais aborder maintenant.

On se sent quand même moins seul !

Reprenez la description précédente d'une partie-type de Minecraft, mais ajoutez-y le fait que vous pourrez apparaître dans un nouveau monde en compagnie d'autres joueurs. Parfois des centaines de joueurs... Le multi de MC permet de s'entraider dans la réalisation de projets pharaoniques, de survivre ensemble dans un monde hostile, de s'adonner à un roleplay quasiment sans limite (contrairement aux MMORPG qui ne proposent pas un monde aussi ouvert et modulable), voire de s'affronter en player versus player si le serveur est paramétré pour. Les possibilités sont énormes !

Je crois que ce qui me réjouit le plus dans Minecraft, c'est de voir que des pères de famille jouent sur des serveurs privés avec leurs propres enfants, parfois très jeunes. Je pense vraiment que le jeu est une excellente forme de loisir, constructive et ouverte aux autres. Citons par exemple la famille de Paulsoaresjr, l'un des meilleurs réalisateur de tutos vidéo pour MC, qui joue avec ses trois enfants. Personnellement, je pense tenter l'aventure avec mes neveux et nièces, si bien sûr cela les intéresse et que matériellement nous pouvons monter un serveur...

Minecraft
(Screenshot Canard PC pris sur le serveur multijoueurs où je joue)

C'est donc dans son mode multijoueurs que Minecraft atteint son plein potentiel. Et encore, le jeu est actuellement toujours en phase de bêta-test ! Il est vrai que le code peut encore beaucoup progresser, notamment en matière de finition (bugs en tout genre), d'optimisation ou de stabilité du client. Mais le principal à garder en tête à ce sujet reste que le jeu ne va faire que s'améliorer, au moins jusqu'à sa "sortie" officielle. Alors, oui, payer pour un jeu en bêta peut sembler scandaleux. Cependant, Minecraft est tellement original et dispose d'un tel potentiel que le prix demandé (au minimum trois fois moins qu'un jeu vidéo PC "blockbuster") semble vraiment dérisoire ! D'autant que MC a pour lui une communauté extraordinairement active. C'est bien simple, j'ai retrouvé l'effervescence que j'avais connue dans le milieu du modding pour Morrowind...

Une communauté extrêmement active

Minecraft n'est pas disponible depuis très longtemps, il n'est d'ailleurs techniquement même pas encore sorti. Pourtant, il a déjà fédéré une communauté immense. Comme vous l'aurez compris, le jeu fait appel à la créativité (constructions, voire même musique ou conception de systèmes complexes). Aucune surprise donc à ce que les fans soient très doués et proposent de véritables perles, qu'il s'agisse de mods, de packs de textures, de skins pour habiller les personnages joueurs, de fanarts, de séries vidéo, etc. Ce foisonnement est réellement épatant, on sent bien que l'enthousiasme est très fort dans la communauté. Il vous suffit d'aller faire un petit tour sur les forums officiels pour vous en rendre compte.

Minecraft
(Scratchbuild "Papercraft Minecraft", auteur inconnu)

En parallèle de cette frénésie créative, vous pourrez également trouver de très nombreux tutoriaux qui vous permettront de prendre le jeu en main, ce qui n'est vraiment pas chose facile sans aucune aide extérieure. Voici quelques-uns des liens qui m'ont vraiment bien servi (il ne s'agit que de tutos génériques, d'autres existent également dans des domaines très précis comme l'utilisation de la Redstone ou les circuits ferroviaires, par exemple) :

  • Chaîne youtube de The Fantasio974 : tutos en Français, très abordables et sympathiques. Incontournable pour les non-anglophones.
  • Chaîne youtube de PaulSoaresJr : d'excellentes aides, un commentateur très doué, absolument indispensable si tant est que vous comprenez l'Anglais sans problème.
  • Chaîne de Coe's Quest : plus une série que réellement des tutoriaux, mais nous suivons un joueur dès son apparition dans le monde, permettant de bien appréhender les mécaniques de jeu. Au demeurant une très bonne série, avec un réalisateur intéressant et fort sympathique.

Il est également amusant de voir à quel point Minecraft est devenu, plus qu'un simple jeu, un véritable phénomène de société. Deux photos illustrent ce fait dans le présent article, vous les reconnaîtrez facilement. Elles montrent que, malgré le fait que le jeu est assez récent, certains éléments sont d'ores-et-déjà entrés dans l'imaginaire collectif des geeks de tout horizon. Il faut dire que l'identité visuelle du titre, si particulière, n'y est pas étrangère. Minecraft s'illustre, donc, mais il s'écoute également : de nombreux artistes indépendant ont créé leurs chansons sur MC, le plus souvent sur un ton très décalé. Le plus connu est Bobby Yarsulik, mais je citerais également Viktor Cepeda.

Citons enfin le projet de documentaire sur Minecraft initié par deux fans du jeu. Un long extrait est disponible sur le web (ici, par exemple) et un appel aux dons a été lancé pour les aider à finir leur film. L'extrait est entre autres une bonne façon d'écouter un peu Markus Persson, qui est je dois dire assez passionnant (même si son accent suédois n'aide pas à suivre :) ).

Bilan

Minecraft est un parfait exemple de ce que le jeu indépendant peut apporter à un marché qui s'était peut-être un peu endormi sur ses lauriers (ou ses billets verts). Le jeu, initialement développé par le seul Markus "Notch" Persson a vraiment pour lui une très grande ambition et possède désormais les moyens de devenir quelque chose d'encore meilleur. Gageons que le développement se poursuivra dans le respect de la communauté, malgré le fait que les ventes aient allégrement dépassé le million de copies. Espérons également que ce succès poussera les éditeurs à plus d'originalité, à plus d'ambition et à ne plus seulement privilégier l'aspect cosmétique d'un jeu et l'arsenal marketing ahurissant qui porte la plupart des grosses sorties. Le temps des créateurs de jeux qui travaillent dans leur garage serait-il revenu ? Une question que je me poserai peut-être un de ces jours dans un autre billet...

Minecraft
("8-bit beauty", par Kidbomber)

Le seul point négatif que l'on peut réellement trouver à Minecraft (sans tenir compte de l'optimisation, du moteur graphique qui peut être amélioré, etc.), c'est qu'il est éminemment chronophage. Se lancer dans un grand chantier peut vous mener à perdre toute notion du temps ! C'est aussi à cela que l'on reconnait un grand jeu, à mon humble avis. Sans même parler des idées "géniales" qui vous empêcheront de vous endormir le soir tant vous serez occupés à dessiner des plans dans votre tête... si vous ajoutez le nombre effarant de vidéos de fans, vous arrivez tout de même à un nombre d'heures très conséquent. Vous êtes prévenus, MC est une machine aux engrenages dans lesquels il est facile de mettre le doigt.

Voilà, je crois que je vais m'arrêter là. Toutes mes excuses pour cet article trop long pour être digeste, mais trop court pour aborder toutes les subtilités de Minecraft. Quoi qu'il en soit, comme pour venir appuyer ce que je disais sur l'avenir du jeu, nous venons tout juste d'avoir une mise-à-jour, avec son lot de nouveautés alléchantes... génial !

Pour finir en beauté, la nouvelle publicité complètement barrée pour Minecraft :

Diaaamooonds!

(PS : désolé si les images accompagnant cet article ne sont pas renversantes, suite à la MàJ 1.3 je n'ai pas pu me connecter à notre serveur multi pour trouver des choses intéressantes à vous montrer. Une autre fois, certainement...)