Scènes cultes : trente-et-unième

Commençons ce billet par un petite explication : si je n'ai rien écrit depuis près d'un mois, c'est en grande partie à cause du concours que je préparais et que j'ai passé, puis du temps de repos que je me suis octroyé par la suite. Bien qu'écrire ne soit pas pour moi une activité qui exclue le repos, j'avoue ne pas avoir eu la disponibilité intellectuelle nécessaire pour publier sur ce blog. Mes plus plates excuses à mes lecteurs habituels ou occasionnels.

Ceci étant dit, passons aux choses sérieuses, avec un film qui a vraiment marqué mon enfance et qui, du moins je le crois, pourra paraître assez original au regard de la liste des scènes cultes déjà publiées. Il s'agit de chef d'oeuvre Alexandre Nevski, de Sergei Eisenstein.

Alexandre Nevski

Considéré avant tout comme un film de propagande soviétique, Alexandre Nevski (Александр Невский) a été présenté en 1938. Il narre la résistance du prince éponyme face à l'envahisseur germanique (les chevaliers de l'ordre teutonique). Le contexte n'est évidemment pas anodin, je vous renvoie à l'article de wikipédia, qui me semble complet. Cette dimension historique est bien entendue majeure, mais je ne m'en suis pas rendu compte immédiatement. Si ce film est pour moi une oeuvre culte, c'est surtout parce que je l'ai vu, à travers mes yeux d'enfant, comme une ode à la bravoure, au sursaut populaire et à la résistance contre un envahisseur bien plus fort que soi. Des valeurs qui me font également aimer, je crois, les héros de comics ou les mythes arthuriens. Ni plus, ni moins : il ne faudra pas me prêter des motivations idéologiques dans le choix de ce long-métrage.

Qui plus est, bien que je n'ai pas vu Alexandre Nevski depuis fort longtemps, je le connais assez bien pour dire que le film est très réussi. Bien entendu, il s'agit d'une autre époque cinématographique, mais il reste le lyrisme, appuyé par les musiques de Sergueï Prokofiev. Une production peut-être difficile à regarder aujourd'hui, en noir et blanc, avec des "effets spéciaux" préhistoriques, en Russe sous-titré... mais un spectacle passionnant et remarquablement mis en scène. Ainsi qu'une dimension historique passionnante à analyser, maintenant que je n'ai plus tout à fait le même regard qu'il y a une vingtaine d'années. Vraiment, je vous le recommande.

J'ai choisi un extrait que je pense représentatif, mais la cerise sur le gâteau est de taille : vous pouvez trouver le film en version intégrale sur Youtube ! Je pense que c'est légal, vu l'âge du film, par contre c'est en Russe sous-titré Anglais...